Déjeuner en famille le long de la Via Rhôna

la Via Rhôna

Ambitieuse piste cyclable, la Via Rhôna, longue de 815 kilomètres promène les sportifs du Léman à la Méditerranée. C’est une merveilleuse occasion pour découvrir de fabuleux paysages et le patrimoine, pour faire de belles rencontres mais aussi pour déguster, pendant la traversée des départements, des spécialités gastronomiques régionales.

La Via Rhôna dans le Bugey

Il n’est pas rare, aux beaux jours, de croiser le long du Rhône, cyclistes, randonneurs ou rollers. En famille, entre copains ou seul, ils parcourent ainsi de nombreux kilomètres sur des sites sécurisés. Cette piste longe notamment le Bugey, connu pour ses nombreuses curiosités. La majestueuse cascade de Glandieu, le Grand Colombier et ses lacets, Izieu et son musée mémorial des enfants juifs ou Vongnes et ses musées de traditions vigneronnes, sont autant de lieux à visiter.

La Via Rhôna allie ainsi sport et apport de connaissances nouvelles. Mais, elle autorise aussi quelques arrêts pour se restaurer ou se rafraîchir. Et les adeptes de cette via ne s’y trompe pas lorsqu’il traverse le village de Groslée-Saint-Benoît. L’arrêt à l’hostellerie devient vite incontournable. Elle est située à côté de l’imposant pont de Groslée. Cet ouvrage suspendu relie l’Ain à l’Isère en enjambant le Rhône. Réalisé en pierres de taille, on aperçoit tous les boulons de sa structure. Plusieurs fois renforcé, il trône au milieu du fleuve soutenu par quatre câbles porteurs.

Cette curiosité peut être admirée de la terrasse et de la salle de l’Hostellerie du Port de Groslée. Ce lieu est une institution. Connue depuis de nombreuses années, les anciens propriétaires ont cédé leur place depuis juillet 2019. Cet endroit se prête parfaitement à un moment de décontraction propice à la récupération des sportifs. Plusieurs salles sont à la disposition du public, ainsi qu’une grande terrasse et un patio. De plus, un jeu de boules situé sous de grands arbres constitue un lieu privilégié pour se détendre.

De très bons plats

Les plats, quant à eux, sont élaborés avec des produits de saison. Et il y en a pour tous les goûts. Les amateurs de pizza seront comblés. Toute une gamme leur est proposée. Les petites faims pourront se repaître de wings de volaille, de nuggets de poulet ou de nems de légumes et poulet accompagnés de la sauce de leur choix.

Les « gros » mangeurs, quant à eux, plongeront avec délice dans les menus. En entrée, salades et carpaccio. En plats, ils retrouveront des classiques comme l’entrecôte, le pavé de saumon, le burger ou la friture de perches. Mais, les connaisseurs ne passeront pas à côté de la volaille de Bresse, volaille dont on parle depuis 1591. C’était, déjà à l’époque, un cadeau, une offrande tant son goût était fin. Nommée « Reine des volailles, volailles des rois » par Brillat Savarin en 1825, elle n’a pas perdu son rang depuis. Le chef de l’hostellerie la propose ici accompagnée d’une sauce Montagnieu, de petits légumes et d’un gratin dauphinois.

Si la volaille remporte toujours un franc succès, les cuisses de grenouille n’en sont pas moins demandées. Véritable institution dans l’Ain et notamment dans les Dombe, ce mets délicat, reste une curiosité gustative à ne pas manquer.

Une belle carte des vins locaux

La carte des vins fait aussi la part belle au local. L’Ain est un département riche en breuvages rouge, rosé, blanc et pétillant et le chef de l’hostellerie ne se prive pas de les faire découvrir pour le plus grand bonheur de ses clients.

Les domaines viticoles jouxtant le restaurant sont ainsi mis à contribution pour fournir Mondeuse rouge, blanche ou noire, Chardonnay, Pinot ou Roussette. Quant aux vins pétillants, ils font la part belle au Montagnieu et au Cerdon. Elaboré principalement sur trois communes, le Montagnieu provient de trois cépages, l’Altesse, le Chardonnay et la Mondeuse. Quant au Cerdon, le Poulsard et le Gamay sont les deux cépages utilisés. Très léger, ce vin est généralement servi au moment du dessert. Mais, les bugistes l’aiment aussi simplement à l’apéritif.  

Les sportifs les plus pressés apprécieront le « Ravito snack » mis en place tout l’été ou les plats à emporter.

Chacun trouvera sans contexte la formule la plus adaptée à ses envies ou à ses obligations lors d’un périple le long de la Via Rhôna, mais quel que soit leur choix, les clients repartent toujours en gardant dans leur carnet d’adresse, ce lieu incontournable.  

 

Trouver le cadeau parfait pour un amateur de bière
Le champagne : une fabuleuse histoire de bulles !